Parc de Woluwé – en attendant l’hiver

Après réflexion, j’ai décidé d’écrire mes articles alternativement en anglais et en français, pour les partager aux mieux…pas de souci, si vous vous demandez quelle plante ou quel animal bizarre j’ai pris en photo, les noms scientifiques sont en latin🙂

Petite promenade de week-end, le parc de Woluwé. A cheval sur les communes de Woluwé-Saint-Pierre et d’Auderghem, il s’étend sur près de 70 hectares. Aménagé à la fin du XIXème siècle, il regroupe deux rivières (la Woluwe et le Bemel), et quatre étangs qui attirent une faune très intéressante (oiseaux, chauve-souris et rongeurs notamment).

Un peu de paysage, pour les non-bruxellois!

L’hiver n’a pas encore frappé ici, et cela se voit! Du côté des plantes, les gouets (Arum maculatum) semblent nettement plus avancés qu’en forêt. On les reconnait facilement à leurs feuilles élancées qui portent des taches brunes.

Plus insolite, des baies de toutes les couleurs : rouge, bleu-noir, blanche et rose…mais à qui appartiennent-elles?

Rouge : ce sont les fruits d’une grimpante toxique, Solanum dulcamara (de la même famille que la pomme de terre et la tomate, eh oui). Ses fruits restent accrochés assez tard dans l’hiver, et servent de nourriture aux oiseaux.

Bleu-noir : Il s’agit du troène commun (Ligustrum vulgare) souvent employé pour réaliser des clotûres ou des haies car son feuillage persiste en hiver. Ses fruits sont lègerement toxiques…pour l’homme, pas pour les oiseaux!

Blanches : voilà les fruits de Symphoricarpos albus, un arbuste de la même famille que le chèvrefeuille qui porte en hiver des baies blanches (d’où son nom de Snowberry en anglais). Originaire d’Amérique du Nord, elle a été introduite au XIXème siècle et s’est naturalisée en Europe.

Roses : encore un Symphoricarpos, peut-être une variété horticole. Les baies ont de jolies taches roses.

Autre plante aperçue au pied d’un arbre, le mouron des oiseaux (Stellaria media) qui forme des coussins assez denses et porte des petites fleurs blanches en forme d’étoiles. On ne dirait pas comme ça, mais les feuilles sont comestibles…personnellement je trouve que ça a un goût pas désagréable d’épinard, avis aux amateurs😉

Des jolies feuilles roses…leur propriétaire? Une rosacée, peut-être une spirée, le printemps nous le dira!

Et enfin, je ne peux pas résister à vous présenter un champignon très répandu au nom imprononçable, Auricularia auricula-judae… dénommé “Oreille de Judas” à cause de sa forme. Eh oui, c’est aussi le fameux “champignon noir” des plats chinois.😉 Il pousse à peu près dans tous les endroits tempérés du globe, et sur différents bois. Il se consomme frais (à l’état jeune) ou réhydraté après séchage….bon appétit!

About Sophie

Qui suis-je? Who am I? Wer bin Ich? A biologist crazy about everything that lives on earth, under water and in the air. Loving plants, gardening, music, diving and travelling. Currently rescuing threatened garden plants at Plant Heritage (NCCPG).
This entry was posted in Nature wanders. Bookmark the permalink.

One Response to Parc de Woluwé – en attendant l’hiver

  1. Pingback: Urban ponds – wet and wild! | Naturanaute

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s